posts du 6 avril, 2010


tensions au centre-ville du Caire

575x3851548195023f2ill1329700daa2caire1.jpgCe matin en me rendant en cours, j’ai été surprise par le nombre impressionnant de policiers en uniforme mais également en civil sur le chemin qui mène au centre : le long de l’avenue Qasr el 3aini qui rejoint la grande place Tahrir mais également sur l’avenue Talaat Harb, l’axe principal du centre-ville de la capitale. Des dizaines de véhicules des forces de sécurité étaient arrêtés devant les principaux bâtiments institutionnels :du secteur: bureau du Premier ministre, assemblée du peuple, assemblée de Choura. J’ai d’abord pensé qu’un convoi présidentiel ou ministériel était peut-être prévu mais autant de forces de l’ordre, cela paraissait beaucoup. Surtout que la plupart des forces de sécurité présentes dans le centre étaient en réalité des policiers en civil, regroupés à plusieurs, en état d’alerte, et qui semblaient se préparer à ce que quelque chose se passe ou que quelqu’un arrive.

J’ai alors lu les infos du jour et ai appris qu’une marche organisée par Ayman Nour, l’opposant leader du parti el Ghad (second aux élections présidentielles de 2005) devait avoir lieu ce mardi et partir du centre-ville du Caire. C’est donc pour cela que les forces de l’ordre étaient rameutées en nombre dans le west el balad. Depuis, selon les médias occidentaux, la marche a été dispersée par police et armée mobilisées en masse. D’après l’AFP, Nour Ayman Nour le fils du leader d’opposition a été interpellé.

Au même moment, c’est le groupe « Jeunesse du 6 avril », appelant aux réformes notamment constitutionnelles et à la fin de l’état d’urgence, qui a également tenté de manifester dans le centre au cri de « A bas Hosni Moubarak » et « Liberté, liberté ». Selon les médias qui ont rapporté l’évènement, les manifestants au nombre d’environ 200 auraient été réprimés par les forces de l’ordre et plusieurs d’entre eux auraient été arrêtés (60 selon les autorités rapporte l’AFP). Al Jazeera fait part de son côté de la confiscation par la police anti-émeutes de plusieurs enregistrements de l’une de ses équipes de reportage.

Le journal indépendant « Al Dostour » (La Constitution) a quant à lui rapporté des attaques perpétrées à l’encontre des journalistes et contre certaines femmes dont le voile aurait été arraché. Le journal d’opposition publie notamment sur son site internet la liste des militants que les forces de sécurité auraient arrêtés et a mis en ligne une série de photographies montrant les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, diaporama repris sur Youtube. Le voici-dessous :

 

Image de prévisualisation YouTube 

(crédit photo : REUTERS/STRINGER/EGYPT)

 

promos viandes |
actuplanet |
chlochlodu77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blogbladi
| sofianelebossdu0120041995
| LA GUILDE DES RIRES