Projet hôtelier des Catalans à Marseille : des riverains peu séduits
25 août, 2008 @ 11:58 Café robusta -reportages

dcfc00691.jpgEn sillonnant les rues de Marseille lors d’un week-end d’août passé en Provence , je me suis retrouvée rue des Catalans non loin du cercle des nageurs où Marseillais, à deux pas du Vieux-port, ont un petit bras de mer et de sable pour profiter de l’ambiance estivale. Ce jour là, le soleil pourtant peu au rendez-vous, la plage était noire de monde et les badauds affluaient de part et d’autre des rues alentours pour se faire une place sur le sol doré. En face de cette plage publique , de l’autre côté de la rue des Catalans trônent trois bâtiments. Sur les balcons d’une dizaine d’habitations flottent des banderoles où l’on peut lire les inscriptions suivantes : »Non à l’hôtel de 41 mètres », « Non à l’hôtel »… Je comprends vite que se joue ici un pan de l’avenir immobilier de Marseille.

La plage des Catalans ci-dessus. Ci-dessous des banderoles flottant sur les balcons, rue des Catalans. Photos : Nassira El Moaddem

Le projet, adopté le lundi 30 juin au conseil municipal de dcfc00681.jpgMarseille, non sans houleux débats, prévoit le réaménagement complet du site des Catalans avec la destruction des établissements Giraudon, une sucrerie présente sur ces lieux depuis 1890. Célèbre dans toute la région, la sucrerie est un patrimoine provençal connue entre autres pour approvisionner les producteurs aixois de calissons. Ici se tournerait alors une page importante de l’histoire et du patrimoine de la capitale phocéenne. La démolition de l’usine débuterait selon le quotidien régional la Provence au début de l’année prochaine. Le site de l’usine verrait la naissance d’un complexe 4 étoiles aux ambitions significatives : 9 étages, 150 chambres, un centre de thalassothérapie dernier cri, deux bars, deux piscines, une intérieure et une extérieure reliées entre elles, un restaurant doté d’une vue panoramique. Tout ceci selon la Mairie censé répondre au déficit hôtelier de la ville.

Si les édiles promettent une concertation avec les habitants, beaucoup de ces derniers se dressent contre ce projet. Les forums et autres discussions contre le dossier se multiplient sur la toile et les banderoles flottant sur le balcon s’opposant à la construction du complexe hôtelier manifestent cette désapprobation. L’opposition municipale quant à elle critique un projet qui selon elle « manque de clarté » et rappelle le désaccord massif des habitants. Christian Pellicani (PC), est surpris de voir un projet « qui n’avait jamais été évoqué pendant la campagne municipale ».

Si le projet semble sur les rails, le mystère plane toujours sur l’identité du groupe hôtelier qui s’installera en lieu et place des établissements Giraudon. Selon le journal La Provence du 9 juin 2008, il s’agirait d’un « groupe familial français du sud-ouest et qui a investi dans l’hôtellerie ». Pour défendre le dossier, la Mairie met en avant un projet écolo basé sur le développement durable avec l’installation du centre de thalassothérapie qui utilisera l’eau de mer toute l’année. Autre avantage selon les porteurs du dossier : la création de 60 emplois directs pour l’hôtel et 70 pour le centre de thalassothérapie et quelques 110 postes indirects. Des garanties qui sont pourtant loin de satisfaire et de rassurer les habitants des Catalans.

Nassira El Moaddem

-cafedactualites
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

promos viandes |
actuplanet |
chlochlodu77 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | blogbladi
| sofianelebossdu0120041995
| LA GUILDE DES RIRES